5 mythes sur le Yukon à oublier tout de suite!

Technique de dissuasion ou simple manque d’information, qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre quand vous partez faire votre stage au Yukon! Admettons qu’ils sachent où est situé le territoire – tu t’en vas à Yellowknife, c’est ça? – vos proches semblent avoir un tas de connaissances sur l’endroit. Voici quelques mythes que vous entendrez certainement avant de partir.

1.  Tu vas mourir de froid

J’admets que techniquement, ce serait possible. Mais honnêtement, ce n’est pas si pire que ça. Avec le réchauffement climatique, les hivers sont de plus en plus doux. Et à Whitehorse (dans le Sud!), il fait moins froid que dans le Nord du territoire. Il suffit de bien s’équiper d’un manteau chaud et de bonnes bottes!

2. Tu prendras des photos des ours qui viendront dans ta cour! 

Non, les ours n’arpentent pas les rues de la ville. Ni les loups, d’ailleurs. En fait, l’idée qu’ont les gens du grand Yukon sauvage rempli de prédateurs n’est pas tout à fait fausse. Sauf qu’en habitant dans les limites de la Ville de Whitehorse, c’est quasiment impossible de rencontrer un animal sauvage dans sa cour, mis à part de gentils renards. Par contre, si vous habitez l’extérieur de la ville et que vous laissez traîner vos poubelles, il n’est pas improbable que vous receviez une visite inattendue!

3.  Tu vas pratiquer ton anglais. 

Hahaha! Ce que la plupart des gens ignorent, c’est que le territoire est officiellement bilingue. On ne soupçonne pas l’étendue de la communauté francophone : elle est partout. À l’épicerie, au café, dans la rue, on entend parler français. La caissière a décelé votre petit accent? Il n’est pas impossible qu’elle continue tout bonnement la conversation en français, sa deuxième langue. Ceci dit, j’exagère en disant que c’est un mensonge. Vous pratiquerez certainement votre anglais, mais peut-être pas autant que vous l’auriez espéré.

4.  Tu iras travailler en traîneau à chiens, à motoneige ou à ski.

Bon je l’avoue, ce mensonge-là je me le suis conté à moi-même. On pense qu’il y a beaucoup de neige et que les moyens de transport autres que l’automobile seront plus répandus. J’ai un peu honte de le dire, mais à mon arrivée je pensais sérieusement que ce serait possible d’aller travailler en ski de fond. Dans les faits, la marche, l’auto ou le vélo d’hiver sont pas mal plus pratiques en ville (duh!).

5.  Tu vivras dans la noirceur absolue tout l’hiver.

C’est bien connu : dans le Nord, les heures d’ensoleillement diminuent lors de la période hivernale. Par contre, pour vivre 24 heures d’obscurité absolue, il faut se rendre au-dessus du cercle arctique, qui se trouve au 66e parallèle. À titre de comparaison, Whitehorse est située au 60e parallèle. Au solstice d’hiver, le 21 décembre, on a donc droit à un maigre, mais non négligeable 5 h 38 d’ensoleillement.

Au fond le Yukon, c’est moins pire que ça en a l’air… la preuve : beaucoup de gens viennent pour un contrat ou un stage et ne repartent plus jamais!

By | 2018-03-20T12:53:21+00:00 15 mars 2018|Autres, Préparation|0 Comments

About the Author:

Émylie T. Maloney
Traductrice de formation et chroniqueuse voyage, Émylie relate ses aventures au Yukon et à l’étranger sur layukonnaise.com. Elle est établie à Whitehorse depuis 4 ans.

Leave A Comment